tourisme a marrakech

La COP22 qui s’est tenue lors de la première moitié du mois de novembre 2017 à Marrakech http://bonplanmarrakech.blog.fc2.com/ a rassemblé les dignitaires de nombreux pays du monde, afin de discuter ensemble des solutions à prendre afin de réduire le réchauffement climatique. Cette rencontre fait suite à la COP21 qui s’est tenue à Paris il y a quelques années. L’accord de Paris est le sous-bassement de cette rencontre. En fait il est considéré comme le manuel de procédures des différentes actions à mener afin d’atteindre les objectifs fixés à l’horizon 2018. Il s’agit principalement de débloquer les financements qui seront nécessaires à l’adaptation aux nouvelles conditions climatiques. Pour le compte de l’année 2017, l’objectif de financement a déjà été atteint. Pendant la COP22 de nombreux projets, initiatives et outils d’évaluation portant sur les villes, l’énergie, l’eau, les forêts, les entreprises, les océans, l’agriculture et les transports ont été lancés. Parmi les projets présentés, nous pouvons citer « Ceinture bleue », qui est une initiative marocaine destinée à préserver les communautés côtières, mais aussi à promouvoir une pêche durable.

Durant la COP qui s’est tenue à Marrakech, le Maroc a aussi tenu à mettre en avant l’initiative Adaptation de l’agriculture africaine, connue sous le nom triple A. Cette initiative rassemble 27 pays et a pour objectif principal d’aider les agriculteurs du continent à faire face aux aléas du climat grâce à une meilleure gestion de l’eau, des sols et des risques. Du côté des entreprises, la coalition « We Mean Business » a entrepris plus de 1000 engagements en faveur des actions pour le climat. Rappelons que cette coalition a doublé depuis la COP21 et a annoncé que les 1000 engagements annoncés étaient entrepris par 471 entreprises. La COP22 a également été l’occasion du lancement de l’Alliance mondiale pour les technologies propres. Cette alliance a été lancée par la Fondation Solar Impulse qui est notamment connue pour avoir mis sur pied le premier tour du monde en avion solaire.

Toujours dans le cadre de cette COP22 à Marrakech, la ministre de l’Environnement Hakima El Haité et Laurence Tubiana, l’ambassadrice française pour les négociations climatiques, ont lancé le partenariat de Marrakech en faveur de l’action mondiale pour le climat. Il s’agit en fait d’une feuille de route qui s’étendra de 2017 à 2020 et qui est destinée à l’action climatique pour les acteurs publics et privés. Ces deux femmes ont aussi mis en place une plateforme portant le nom de « 2050 pathways ». Un projet qui rassemble des pays, des villes et des entreprises qui prennent l’engagement de ne plus émettre aucun gaz à effets de serre à l’horizon 2050 afin que l’on atteigne le 100% zéro carbone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation