Pratiquer du trekking

La pratique du trekking au Maroc, ainsi que celle d’autres activités liées à la nature, est devenue courante. En effet le tourisme fait partie intégrante de l’économie marocaine, ce qui a pour principale conséquence de pousser les autorités locales à faire de leur mieux pour valoriser le secteur et les activités qui l’entourent. C’est ainsi que de plus en plus de centres spécialisés comme Aventure berbère voient le jour et se développent. De cette manière, les touristes qui viennent découvrir le Maroc peuvent s’adonner à la randonnée, aux parcours en quad ou en buggy et aux autres activités qui permettent non seulement de prendre beaucoup de plaisir, mais aussi de découvrir le pays de manière insolite et agréable à la fois. Nous allons découvrir dans cet article les paramètres qui entourent la pratique de ces activités, afin de renseigner ceux qui ne les connaissent pas et pourquoi pas les pousser à les essayer ?

La randonnée et le trekking au Maroc

Aux alentours de la ville de Marrakech, les touristes peuvent trouver de nombreuses régions où pratiquer du trekking au Maroc. La région est de plus en plus sollicitée par les touristes, car ses alentours sont riches en paysages adéquats pour la pratique de ces activités, comme les montagnes, les déserts. Les touristes peuvent opter pour des parcours en demi-journée ou en journée pleine, selon leurs envies. Les différentes activités sont encadrées par des professionnels, qui veillent à la sécurité des touristes et qui initient ceux qui en ont besoin aux différents véhicules utilisés. En effet, certaines randonnées se font en quad avec des buggys ou des quads. Les quads utilisés font généralement 700cc, tandis que les buggys font 800cc. Le buggy présente un avantage par rapport au quad, il peut transporter deux personnes en même temps. De cette manière la découverte et l’expérience se vivent à deux, ce qui est plus agréable quand on s’y adonne en famille.

Contrairement à la randonnée, le trekking au Maroc se fait essentiellement à pied. En effet, les « marcheurs » parcourent des kilomètres selon un itinéraire bien défini à l’avance. La plupart des touristes font appel à des professionnels, mais les plus téméraires arrivent à organiser cela eux-mêmes. Le risque encouru dans ce cas est que les touristes ne connaissent pas toujours bien la région ni les populations, et ne sauraient pas se prémunir contre certaines difficultés. Pour les adeptes de la randonnée en buggy, il faut savoir que l’on distingue trois principaux types de buggys : le buggy automobile qui est adéquat pour tous les types de terrains, le buggy à carriole tiré par des animaux et le kite buggy qui avance avec l’aide d’un cerf-volant. S’agissant du quad, il est composé de quatre roues, il n’est pas couvert et avance grâce à un moteur. Même lorsque l’on travaille avec des professionnels, il est primordial de disposer d’un certain équipement, pour pouvoir faire face aux conditions de vie en pleine nature. Parmi les zones les plus visitées, pour le trekking, nous pouvons citer Ouarzazate, les montagnes de l’Atlas, le grand sud, à proximité de Marrakech, les vallées du Drâa et du Dadès, les oueds, les canyons, les casbahs, les palmeraies, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation